_II - blog vignette (4)

Différenciez vous en développant votre offre de service

27 juil. 2021 09:26:29
Philippe NEELS

Le profil des agriculteurs se diversifie, leurs attentes également. Pour y répondre, les coopératives et négoces innovent en étoffant leurs offres de services et d’outils pour piloter au mieux les exploitations. Optimisation des traitements, diversification des assolements, accompagnement sur de nouveaux projets... les équipes terrain s’adaptent. À la Scara, dans l’Aube, les deux tiers de la collecte sont dédiés à des filières de qualité, exigeantes notamment en termes de traçabilité. La coopérative n’hésite donc pas à déployer de nouveaux outils et services au centre desquels, le digital. Le point avec Philippe Michonneau, responsable du pôle agronomie, innovation et services.

 

  1. La traçabilité par la voie digitale en bonne voie
  2. Un réseau météo composé de 10 stations
  3. Protéger les cultures du mildiou tout en optimisant les traitements
  4. S'intéresser aussi à la biodiversité, au bilan carbone, aux fiches CEPP... 

La traçabilité par voie digitale en bonne voie

La Scara fut l’une des coopératives pionnières à se lancer dans le dossier de la HVE (Haute valeur environnementale).

« En 2019, 16 exploitatiPhilippe Michonneauons étaient certifiées HVE. Leur nombre est passé à 44 en 2020 et atteint aujourd’hui 53, précise Philippe Michonneau. Cette certification génère un nombre important de données qu’il est important de collecter, de tracer pour justifier des bonnes pratiques. Les logiciels de traçabilité facilitent la collecte, le transfert et l’analyse de toutes ces informations.

Mais force est de constater qu’un tiers de nos adhérents opte encore pour le carnet de plaine version papier ! Toutefois, la pertinence, la facilité d’utilisation et l’interactivité des logiciels numériques séduisent de plus en plus. Nous devons accompagnement ce changement de pratiques. »

 

 

Un réseau météo composé de 10 stations

Autre incontournable des services proposés par la Scara : l’accès aux données météo. « Depuis deux ans, nous disposons de 10 stations Météus, installées sur 10 silos de la coopérative, poursuit-il. Un moyen de se différencier de la concurrence en proposant un service complet à nos adhérents.

Différents outils d’aide à la décision sont connectés à ces stations pour une gestion encore plus fine de la protection des cultures. L’abonnement est proposé à nos adhérents au prix de 240 €/an. 50 d’entre eux ont déjà fait ce choix. Un réel plus pour les exploitants dont le parcellaire est parfois morcelé et éloigné du site principal de la ferme. Ils peuvent ainsi disposer de données locales, précises et actualisées. »

 

station-meteo-proteger-cultures-maladies-mildiou

 

 

Protéger les cultures du mildiou tout en optimisant les traitements

Le recours aux outils d’aide à la décision (OAD) pour piloter au mieux la protection des cultures n’est pas nouveau mais son usage se diversifie.

« Depuis que nous avons relié Miléos, pour suivre le mildiou sur pommes de terre, aux stations Météus, le nombre d’abonnements a triplé, constate Philippe Michonneau. Associer pression maladie, seuils de risque et données climatiques permet d’optimiser les traitements et souvent, de réduire le nombre de passages. Sans outil, difficile pour un agriculteur de prendre la décision de ne pas traiter. »

 

La Scara propose également Phytoprotech de Wanaka pour gérer l’application des phytosanitaires sur céréales, via un système d’alerte en temps réel. « Les techniciens de la coopérative reçoivent toutes les alertes et font le tri pour les adhérents, précise-t-il. 70 exploitations sont abonnées à ce service (7 €/ha). Les filières poussent à l’utilisation de tels outils car certains cahiers des charges affichent des objectifs de réduction d’intrants ou d’IFT1. Nous nous devons de développer des solutions pour y répondre au mieux. »

 

S’intéresser aussi à la biodiversité, au bilan carbone, aux fiches CEPP...

La diversification des productions est aussi l’une des caractéristiques de la coopérative de l’Aube. À côté des traditionnels céréales et oléoprotéagineux, les adhérents de la Scara produisent luzerne, carotte, pommes de terre, betteraves, chanvre, lin, œillette, etc.

« Une multitude de cultures pour créer de la valeur ajouter tout en allongeant les rotations pour gérer au mieux les problèmes d’adventices et de parasitisme : le tout, en faisant gagner des points dans les dossiers de certification HVE, rappelle Philippe Michonneau. Cet allongement des rotations nécessite un accompagnement plus global des agriculteurs par nos équipes terrain pour repenser la gestion de l’exploitation dans son ensemble et identifier les débouchés les plus adéquats. »

 

diversification-cultures-hve

 

L’aménagement d’infrastructures agroécologiques, pour attirer et préserver la biodiversité, monte également en puissance en Champagne Crayeuse. La Scara s’y intéresse, tout naturellement. Tout comme elle se penche aussi sur les dossiers CEPP, sur la vie du sol, le bilan carbone ou la méthanisation.

 

meteus-station-météo-proteger-cultures

 

1. Indice de fréquence de traitement

 

Pas de commentaires pour l'instant